En 2017, le baromètre de qualité pour les secrétariats sociaux est entré en vigueur. Celui-ci indique aux secrétariats sociaux agréés dans quels domaines ils obtiennent de bons, moins bons ou mauvais résultats.

Identifier les problèmes permet à un secrétariat social agréé d'adapter sa méthode là où c'est nécessaire. Grâce au caractère régulier et récurrent des contrôles de qualité, il est possible de surveiller et de contrôler les progrès réalisés.

Le baromètre de qualité est établi en étroite collaboration avec l'Union des secrétariats sociaux.

Domaines de contrôle

Le baromètre de qualité s'articule autour de six domaines de contrôle, chacun axé sur un volet spécifique du fonctionnement d'un secrétariat social. Voici les six domaines en question :

  • contrôles silencieux ;
  • contrôles techniques ;
  • contrôles financiers (uniquement pour les secrétariats sociaux agréés) ;
  • contrôles systémiques d'anomalies prioritaires ;
  • contrôles systémiques des anomalies non prioritaires, et
  • contrôles croisés afin d'établir la cohérence entre les déclarations Dimona et les DmfA introduites.

Pour chaque domaine de contrôle, nous utilisons pour chaque secrétariat social les mêmes indicateurs et sous-indicateurs.

Première évaluation finale en 2018

Certains contrôles ne peuvent être exécutés qu'après le traitement complet de toutes les déclarations DmfA d'une année précédente. Le cycle complet au sein duquel les contrôles se déroulent, s'étend sur une période de deux ans. En d'autres termes, la première évaluation finale ne pourra être réalisée que fin 2018.

Prestataires de services non agréés

Entretemps, l'ONSS a également identifié et analysé les différents types de prestataires de services non agréés. Nous avons développé une méthodologie afin de pouvoir sélectionner les prestataires de services non agréés, l'objectif étant de les soumettre aux mêmes contrôles. Ces contrôles reposent sur les mêmes indicateurs et sous-indicateurs. Aucun contrôle financier n'est ici prévu.