Organiser le Maribel Social dans le secteur non marchand public

Fonds Maribel social du secteur public

Les employeurs publics qui exercent une activité en lien avec les soins de santé, l’assistance sociale ou la culture peuvent bénéficier d’une intervention financière du Fonds Maribel social du secteur public. Les moyens du Fonds proviennent de la réduction des cotisations patronales des employeurs du secteur non marchand.

Fin 2020, ce sont 12 694 emplois, exprimés en équivalents temps plein, qui ont été financés par le Fonds Maribel social pour un montant total de 429 047 660 euros sur base annuelle.

Le Fonds Maribel social du secteur public est en outre chargé de l’exécution de diverses mesures émanant des accords sociaux relatifs aux secteurs fédéraux de la santé.

Dans le cadre de la mesure de congé supplémentaire à partir de 52 ans, le Fonds se charge du financement du remplacement (partiel) des travailleurs qui bénéficient de l’avantage du congé supplémentaire. En 2020, 219 équivalents temps plein ont été financés.

Conformément à la loi du 9 décembre 2019 portant création d'un Fonds blouses blanches, des moyens ont été mis à la disposition du Fonds Maribel social du secteur public. Un montant de 16 565 073,61 euros est alloué aux hôpitaux publics. Ces moyens ont été consacrés à la création de 255 emplois supplémentaires, exprimés en équivalents temps plein.

Projet « Formation 600 »

Le projet « Formation 600 » offre la possibilité aux travailleurs des secteurs fédéraux de la santé de suivre une formation de bachelier en soins infirmiers (A1) ou d’infirmier breveté (A2) avec maintien du salaire. Le travailleur qui suit cette formation est remplacé. C’est le Maribel social qui finance ce remplacement.

En 2020, 115 des 612 travailleurs en formation ont obtenu leur diplôme. En septembre 2020, 314 nouveaux candidats à la formation ont été acceptés.

Retour en haut